Découverte du film « Rêves dansants »

Les rêves dansants © Ursula Kaufmann

Vendredi 19 novembre, les élèves de la 1ES2 du lycée Evariste Galois à Noisy-le-Grand sont allés voir au cinéma municipal le Bijou, « Les rêves dansants. Sur les pas de Pina Bausch ». Ce documentaire d’Anne Linsel et Rainer Hoffmann, en salle depuis le 13 octobre dernier, retrace l’expérience de 46 adolescents allemands, issus de 12 écoles différentes de Wuppertal (Allemagne), qui sont amenés à recréer « Kontakthof », un des spectacles majeurs de cette chorégraphe, alors même qu’ils ne sont jamais montés sur scène auparavant. Les deux réalisateurs ont accompagné les répétitions des jeunes danseurs jusqu’à la première en novembre 2008. Une expérience à méditer…

« Ce documentaire est bien réalisé. On a pu voir que les élèves se sont affirmés au cours de ce projet. J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de points communs avec notre projet. » Laura

« J’ai trouvé le film intéressant. J’avais un peu peur de m’ennuyer car je ne vais jamais voir ce genre de film mais j’ai été agréablement surpris. Je me suis imaginé à la place des adolescents du film car, bientôt, ce sera à nous ! Avec les mêmes expériences à raconter et les mêmes émotions à transmettre… » Maxime

« On pouvait s’identifier aux élèves allemands car eux aussi n’avaient jamais fait ce qu’on leur demandait de faire. » Jacqueline

« J’ai beaucoup apprécié le film que j’ai trouvé touchant et très vrai. Voir l’évolution des élèves était très intéressant ainsi que de les voir travailler avec une très grande chorégraphe. Les élèves étaient émouvants aussi bien par leur histoire personnelle que pendant les répétitions. Ce projet permet de créer des liens forts avec les autres. La chorégraphie finale était très belle. » Flora

« Ce film nous a permis de voir tout le travail des répétitions qu’on ne voit pas habituellement. Par ailleurs, il nous apprend à avoir confiance en l’autre et à ne pas avoir honte de soi et de ce que l’on fait. » Caroline

« J’ai bien aimé le film. J’ai trouvé cela intéressant à voir par rapport à notre projet. J’ai hâte de voir comment nous allons le réaliser. Voir la réaction de ces adolescents encourage fortement. On se rend mieux compte des choses et qu’on a une chance incroyable ! » Sabrina

« Je n’ai pas trop aimé ce film. Certes, on peut voir que les adolescents ont vécu une expérience similaire à la nôtre mais je pense que la danse est différente du théâtre et je préfère le théâtre. J’ai tout de même apprécié les témoignages des adolescents. C’était émouvant. » Leslie

« J’ai trouvé ce film touchant parce qu’il repose sur un projet similaire au nôtre. Les adolescents du film nous ressemblent ; ils ont les mêmes émotions et réactions que nous face à certains exercices dans le cadre du théâtre. J’ai été émue par Joy lorsqu’elle évoque le décès de son père et sa volonté de faire ce projet… en partie pour lui. » Anaïs

« Je pense qu’il a fallu beaucoup de courage à ces jeunes pour monter ce spectacle. On a pu suivre l’ensemble du projet, du début où les élèves étaient parfois sceptiques jusqu’à la fin où ils étaient très heureux de l’avoir fait. » Pernelle

« Ce film nous a permis de voir comment se construit un spectacle. Grâce à ce projet, ces lycéens ont vécu de nouvelles expériences. » Sandrine D.

« Pour certains élèves, j’ai vraiment compris que ce projet les a aidés à vaincre leur timidité et à révéler leur personnalité et sensibilité. Cela dit, les exercices étaient assez compliqués. Je ne sais pas si j’aurais réussi à faire ce qu’ils ont fait. » Louise

« J’ai trouvé intéressant de voir un documentaire sur une classe qui a un projet proche de celui de ma classe. J’ai trouvé que les élèves avaient évolué au long du film. J’ai remarqué qu’ils venaient tous de milieux différents et avaient des origines variées. Donc, le projet de Pina Bausch n’était pas adressé à une classe sociale particulière, ce que j’approuve. J’ai trouvé la chorégraphe gentille mais assez mystérieuse. Ce documentaire m’a aussi fait rire avec certains témoignages assez drôles. J’ai également été émue lorsque Joy a parlé du décès de son père. » Mana

Propos recueillis par Christine Morel, Professeur Principal.

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s